Histoire de l'art et Archéologie. Mais ou est l'Archéologie ? [IMPORTANT, PROGRAMME DU SEAD]

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire de l'art et Archéologie. Mais ou est l'Archéologie ? [IMPORTANT, PROGRAMME DU SEAD]

Message par Mu_se le Mer 24 Juil 2013 - 12:51

Rappel du premier message :

Bonjour,

Je viens de prendre connaissance des programmes proposés pour les 3 années de License sur le site du SEAD.

Il est bien spécifié sur le programme :
Sciences Humaines et Sociales - Mention HISTOIRE DE L'ART
Parcours Histoire de l'Art et Archéologie.


Mais je ne comprends pas car de la 1ère à la 3ème année je ne trouve pas la moindre UE consacrée à l'archéologie...

Pourtant, sur le programme de la license annoncé par le site de Lille 3, ils indiquent qu'elle intervient normalement dès le premier semestre et peut faire l'objet d'une spécialisation en 2ème année :

Programme Licence 1 - semestre 1 Introduction à l'époque moderne : Histoire de l’art moderne - Histoire moderne
Introduction à l'époque contemporaine : Histoire de l’art contemporain - Histoire contemporaine
Compléments de formation : Préorientation : Histoire de l'art - Initiation à l’Archéologie
Méthodologie universitaire
Langue vivante à choisir parmi la vingtaine de langues vivantes proposées à Lille 3
Libre : Découverte ou approfondissement d'une discipline

Programme Licence 2 - semestre 4 HA. Approfondissement en art : période antique et médiévale
Archéo. Archéologie des mondes grec et romain
HA. Approfondissement  en art : période moderne et contemporaine
Archéo. Archéologie Europe protohistorique et gallo-romaine
Méthodologie disciplinaire HA. Art contemporain
Archéo. Paléoenvironnement -Pratique de terrain - Archéométrie
Compléments de formation - LV2 et une option en HA, en Archéo ou dans une autre discipline
Langue vivante
Libre : Découverte ou approfondissement d'une discipline


Avez-vous des indications à ce sujet? Est-ce que l'intitulé de la License à distance "Histoire de l'art et Archéologie" est partiellement erronée et les cours ne sont pas les mêmes?
L'archéologie est au centre de mon souhait de faire cette formation et je me sens un peu frustrée, je dois l'admettre....
Je m'interroge aussi sur le déroulé des examens du coup.

Merci à tous de vos lumières!

Muriel.


Dernière édition par Mu_se le Mer 24 Juil 2013 - 14:32, édité 1 fois
avatar
Mu_se
Membre discret
Membre discret


Revenir en haut Aller en bas


Re: Histoire de l'art et Archéologie. Mais ou est l'Archéologie ? [IMPORTANT, PROGRAMME DU SEAD]

Message par lawia le Ven 26 Juil 2013 - 11:35

Je précise, pour ceux qui sont du Sud, qu'il y a aussi de l'archéologie à Bordeaux, dès la première année (cours magistraux + TD), et il y en a aussi à Toulouse il me semble.

lawia
Membre impliqué
Membre impliqué


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de l'art et Archéologie. Mais ou est l'Archéologie ? [IMPORTANT, PROGRAMME DU SEAD]

Message par cecile dubois-delmestre le Lun 21 Oct 2013 - 9:54

Bonjour,

je viens de lire tous vos messages au sujet de l'archéo, et même si pour moi je préfère histoire de l'art, je peux peut-être vous être utile.
J'ai un frère archéo (céramologue ) et d'autres membres de la famille dans la branche. Je peux toujours leur demander s'ils ont des chantiers en cours qui prennent des stagiaires. Je ne m'avance pas trop quand même car je ne sais pas s'ils seraient ok. En tout cas mon frère est sur Besançon, les autres sur Amiens ce qui est plus près !!

voilà...
Cécile
avatar
cecile dubois-delmestre
Membre impliqué
Membre impliqué


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de l'art et Archéologie. Mais ou est l'Archéologie ? [IMPORTANT, PROGRAMME DU SEAD]

Message par adelepoirot le Dim 27 Oct 2013 - 19:23

En réponse à Charles, si, si, on peut parfaitement se former à l’archéologie sans avoir besoin de connaître quoi que ce soit à l’histoire de l'art moderne et contemporain. On peut même très bien vivre toute sa vie sans HA moderne et contemporain... et sans archéologie d'ailleurs !  Comme les trois quarts de la population mondiale…

Dans nos sociétés occidentales, il nous est donné la chance de pouvoir accéder à l’étude des œuvres matérielles réalisées par l’homme, quelle que soit leur nature ; cela n’a pas de sens de distribuer des bons ou des mauvais points à des manières différentes et complémentaires de les aborder, d’autant que leur pertinence n’est pas le même selon la période et le type de « matériau » étudiés.

Certes, il est frustrant qu’hormis dans certaines grosses universités (et encore), il faille ingurgiter des semestres d’histoire de l’art (ou d’histoire) au regard de quelques UE d’archéologie disséminées dans les trois années de licence. Mais, outre les réalités économiques – les étudiants en archéo sont toujours beaucoup moins nombreux qu’en Histoire ou en HA, ce qui justifie qu’ils n’aient pas un cursus 100% spécifique - , il n’est de toutes façons pas souhaitable que l’enseignement de l’archéologie soit mono-disciplinaire dès la première année : il y a des connexions entre l’histoire de l’art et l’archéologie, comme (et encore plus) entre l’archéologie et l’histoire, sans compter celles qu’on peut établir avec d’autres sciences. Il faut connaître la diversité de ces approches  avant de se spécialiser.
Néanmoins, si en tant qu'archéologue et enseignante à l'université j’avais des conseils à donner aux futurs étudiants qui veulent faire de l’archéologie et pour amoindrir leur éventuelle frustration, je leur dirais de vérifier avant de choisir une université :
- que l’université  en question offre bien un parcours ou une spécialité « Archéologie » (et non « Histoire de l’art et archéologie »). La spécialité ou le parcours sont davantage significatifs du contenu des enseignements que la mention.
- que la troisième année de licence, au plus tard,  est 100% dédiée à l’archéologie et aux enseignements associés (paléoenvironnement par ex.)
- qu’il y a déjà des UE d’archéologie en L1 et en L2.

Aux autres je dirais que rien n’est perdu si leur cursus n’entre pas dans ce schéma : il y toujours la possibilité (mais c’est sportif) de se raccrocher aux branches en intégrant un bon master avec une spécialité archéologie (il ne faut pas hésiter à changer d’université) et en multipliant les stages de terrain ; ou bien en changeant d’université dès la licence.

Pardon pour ce long discours qui pourra être utile, j’espère.

adelepoirot
Nouveau membre
Nouveau membre


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum